Ces signaux sociaux qui ne servent à rien (en SEO) 1

Ces signaux sociaux qui ne servent à rien (en SEO)

Pourquoi je doute encore et toujours de l'impact des signaux sociaux sur le référencement d'un site ou d'une page... ? On aura beau dire, on aura beau faire, je crois, je ne pense pas qu'avoir des centaines de likes ou des centaines de tweet améliorent réellement et durablement la position d'une page et encore moins d'un site. Je n'y crois pas vraiment et je met ici un bémol a mes deux premières phrases. Google est par nature parano avec toute forme de liens et s'il y a bien des liens qui sont facilement et rapidement manipulables ce sont bien les liens issus des réseaux sociaux, a l'exception peut-être de Google Plus qu'il maitrise parfaitement Facebook et Twitter n'influent a mon sens que très peu sur le référencement.

Je parle bien ici de l'influence directe de Facebook, Twitter, Pinterest, Google Plus sur le référencement d'un site et pas d'autre chose, cela ne veut absolument pas dire que l'utilisation des réseaux sociaux ne soit pas important, Facebook comme Twitter sont de fantastique catalyseur d'audience et sont capable de drainer beaucoup de monde en un temps record et c'est a mon sens ici qu'ils ont toute leur importance, les réseaux s'intègrent dans une stratégie de diversification de l'audience d'un site et non dans l'appui dans une stratégie de netlinking pour monter dans les SERP de Google.

Il n'y a qu'avec Google Plus que j'ai un doute mais en ce qui concerne les autre, ils n'ont aucun effet direct sur la position, sauf a très court terme mais de la même manière qu'un blast Xrumer ou Sick. Je lis de plus en plus que les liens sociaux seront de plus en plus important aux yeux de Google... franchement déjà qu'ils avaient peu d'importance je suis certain que demain ils n'en auront aucun, là encore je met un bémol sur Google Plus car la stratégie de Google n'est encore très claire sur le sujet.

Il faut savoir utiliser chaque chose a sa place et ne pas mélanger les genre, Google aime le contenu et les liens difficilement manipulables, tout ce qui peut se faire de manière automatique il deteste et ca on le sait depuis longtemps alors comment croire que Google prend tant en considération les liens des réseaux sociaux quant on sait que pour moins de €5 on a 1000 retweet et 20000 like... soyons sérieux. Par contre, on sait qu'il peut mesure la proportion des visites issues des réseaux sociaux et que probablement cela donne une certain "autorité" au site c'est peut-être vrai, mais cela ne va pas vraiment plus loin non plus on ne battit pas un stratégie SEO sur les réseaux sociaux comme on peut le faire via le contenu ou le netlinking.

Pour conclure, je ne remet pas en cause l'intérêt des réseaux sociaux dans une stratégie de diversification de trafic, mais en ce qui concerne le positionnement réel a moyen ou long terme sur Google je pense qu'il est archi-faux de vendre cela, chaque chose a sa place et c'est bien mieux comme cela.

PD: Pour éviter certains troll, cela ne va en aucun cas contre les SMO finalement bien au contraire

25 réponses
  1. Sylvain dit :

    Pour facebook et twitter, je te rejoins. Ce sont avant tout des vecteurs de trafic, leur influence directe sur le positionnement doit être très très relative. On aura bien evidemment comme impact les liens dofollow qui peuvent apparaitre sur les sites ou widgets qui utilisent ces sources, mais ils restent limités dans le temps.

    En revanche la donne est différente avec google plus. C’est un réseau pour lequel GG maitrise toutes les données contrairement aux deux autres.
    Dans ca cadre, au même titre que je crois fermement à l’authorship sur les publications, j’y crois aussi dans le cadre d’un +1 ou d’un partage sur ce réseau.

    D’ici 2 ans, un +1 d’un compte google « trusté » vaudra aussi cher qu’un lien sur un pr7 🙂

  2. Romaric dit :

    Salut,

    Sincèrement, je suis parfaitement d’accord avec toi, mais je pense qu’au delà de la notion de positionnement, pour le référencement « naturel » il est plus que jamais important de considérer le profil de liens. Tu dois en savoir plus que moi dans ce domaine 😉

    Et justement, un lien naturel, en théorie, est un signe qu’un acteur externe à ton site à apprécier ton contenu au point de vouloir le partager avec ses visiteurs.

    Quand on observe la façon dont les choses les plus niaises et les moins intéressantes du monde se partagent sur facebook, il en devient inimaginable d’avoir 150 liens de différentes IP, sans une once de partage social, alors qu’il est tellement facile d’obtenir un vote du public, ne serait que par les amis, la famille, les collègues.

    Donc sans influencer le positionnement et sans parler de l’intérêt de drainer des visiteurs par ses canaux, il me semble impossible de ne pas inscrire les réseaux sociaux dans une stratégie de positionnement au risque de passer pour un vilain référenceur aux yeux d’un manchot énervé….

  3. Daniel Roch dit :

    Entièrement d’accord avec toi : les réseaux sociaux ne vont pas améliorer le positionnement d’un contenu, sinon ce serait trop simple de se positionner avec les offres à 5$ dont tu parles dans ton article.

    Je reste cependant persuadé que Google les utilise dans son algorithme, pas pour favoriser un contenu, mais pour savoir s’il est crédible ou non. En gros, j’imagine très bien qu’une page avec de très nombreux backlinks mais aucun vote social est louche aux yeux de Google. C’est plus dans cette optique que je vois l’intérêt des réseaux sociaux en SEO (outre l’apport de trafic parfois très important qu’ils peuvent générer).

  4. salemioche dit :

    Enfin un post sur le sujet 🙂 ! je suis tout a fait d’accord, et comme G+ a autant de chance de devenir incontournable que son service RSS, on est tranquille sur le sujet.

    Le social sert a driver la communauté, pas le traffic « neuf », il permet de s’affranchir pour certains du passage par le SEO, mais le choix seo doit se faire sans le social.

    Deux espaces distincts, qu’il n’y a pas lieu de rejoindre. Un peu comme le PPC qui serait le 3eme.

  5. SERP Hacker dit :

    J’ai moi aussi toujours pensé que FB/Twitter n’avait aucun impact en matière de SEO sur Google.

    Le fait que ces critères soient manipulables ce n’est pas vraiment ce qui me pose problème (tous les rankings factor sont manipulables, TOUS).

    Moi c’est plutôt d’un point de vue technique que cela coince, ok G a la capacité d’indexer totalement le contenu twitter, et à partir de là pourrait établir des statistiques de popularité des URLs/comptes/RT sans avoir recours à l’API twitter, mais c’est limite et ça demanderait tout de même beaucoup de ressources alors qu’il dispose maintenant de son propre réseau social.

    Ensuite, étant donné les milliards d’URLs que G a dans son index, c’est juste impossible de tenir à jour ces données de FB like/share sans un partenariat avec FB.

    Concernant G+ c’est différent, G a là une source de données très utiles qu’il maitrise totalement, et il s’agit bien plus que de simple lien ou +1… Ce serait stupide de ne pas utiliser ces informations. Mais avec G il faut s’attendre à tout, il a bien laissé tomber Google Reader qui était pourtant un très bon indicateur de popularité…

  6. Mikiweb dit :

    Je suis d’accord avec toi en ce qui concerne Facebook et Twitter qui permettent avant d’indexer rapidement du contenu et de le faire monté sur du court terme. Même si facebook est un peu différents car il permet de fédérer d’avantage que twitter ou en tant cas plus facilement.

    Par contre pour Google + je pense vraiment que d’ici quelque année il sera vraiment un plus dans le ranking d’un contenu.
    On le voit aujourd’hui avec l’authorship qui permet d’allier un contenu à une personne et confirmer la thématique de celui voir lui donnée plus de valeur en fonctio du trsut du compte g+.
    Je pense également comme sylvain que dans quelques années un +1 depuis un compte g+ trusté sera aussi puissant qu’un lien à haut PR.

  7. Wabstemer dit :

    À l’heure du web social il serait surprenant que grand Gg zappe complément ce facteur. Je pense que s’il doit sanctionner 2 sites pour lienS factices il tapera d’abord sur le site sans aucun signe social. Pour moi les +1 Like et tweet sont une sorte de parachute. Il a par consequence une importance en SEO.

  8. Keeg dit :

    Le seul argumentaire que je me fais, pour le moment est le suivant : Google ne peut en aucun cas baser son algorithme , de manière consistante, sur 2, 3 ou 4 services extérieurs qui peuvent flamber ou couper l’accès à tout moment. Pour le reste, on verra bien. L’année sociale n’est toujours pas arrivée. Cela dit, on sent que le référencement s’établit sur du multi-critère et du multi-service.

  9. Vince dit :

    D’accord avec toi, j’ajouterai juste deux petits points : d’abord il n’y a pas que FB, Twiiter et G+ en matière de social, et deuxièmement si un BL social n’apporte rien du point de vue du positionnement, qu’en est-il de son pouvoir sur la popularisation des pages qui, elles, contiennent des BL ?

  10. Fab dit :

    Même si les liens issus des réseaux sociaux ne participent pas activement au positionnement d’un site internet, ils restent néanmoins pris en compte comme quelques critères notables parmi les centaines sur lesquels se base l’algorithme. La puissance sociale (le nombre de j’aime / +1, l’interaction, le profil des follower) n’agit peut-être pas directement sur le positionnement mais il donne un bon indicateur de la qualité des contenus proposés par un site.

  11. 1-ter-net dit :

    Même si il n’y a pas d’impact direct, je pense que ce sont des outils qui peuvent malgré tout toucher indirectement le positionnement du site. Le partage de contenu permet peut-être d’obtenir des liens par exemple. Ou comme pour les liens sponsorisés, la hausse de trafic sur le site peut être un indicateur positif pour les moteurs.

  12. LIJE Creative dit :

    @Sylvain : il faut rester sérieux. Ok un +1 d’un bon compte trusté vaudra quelque chose mais de là à dire qu’un signal social vaudra aussi cher qu’un gros lien, je ne suis pas sûr. Et même si c’est vrai, on verra alors des ventes de +1 et l’effet diminuera avec le temps.

    @labisse : tu noteras quand même qu’il y a eu de gros article sur des tests sociaux pour savoir si une page peut se positionner avec quelques milliers de Tweet. D’après ce que j’avais lu, la réponse était oui, cela influe positivement sur le positionnement d’une page sur une requête de longue traine. On ne parle pas ici de mots clés concurrentiels évidemment…

  13. référencement dit :

    Par rapport au positionnement dans google, c’est bien vrai que la présence sur google+ peut aider à monter de place. Et pour info, il y a pinterest qui priorise également les utilisateurs de facebook. Quant aux autres réseaux sociaux et moteurs de recherche, je n’ai pas encore d’info.

  14. Lacey M. Case dit :

    Voici une infographie qui retrace les principales statistiques des grands réseaux sociaux. Il est hallucinant de voir comment Facebook est loin, mais vraiment loin devant avec ses 310 millions de visiteurs uniques par jour et ses 640 millions de membres inscrits.

  15. lionel dit :

    Bonjour,

    Je pense que Twitter et Facebook agissent peu sur le positionnement d’un site Web mais ils peuvent contribuer à obtenir une indexation rapide et/ou générer des backlinks de manière indirecte (contenus relayés).

    A savoir également comment Google va décider de faire évoluer son moteur de recherche par rapport à ces deux réseaux sociaux.

  16. Ben dit :

    Réflexion très pertinente ! Les réseaux sociaux constituent avant tout un levier web marketing pour générer du trafic direct et entretenir son e-reputation. Ce constat prévaut pour chacun d’entre eux, même Google Plus. Pour une fois on peut donc croire notre cher ami Matt qui a réfuté l’intérêt des +1 pour le référencement.

    Par contre, là où ils peuvent se révéler intéressants d’un point de vue SEO, c’est sur le plan de l’indexation. Le fait qu’une page nouvellement créée bénéficie de signaux sociaux peut contribuer à faciliter sa prise en compte par les robots et ainsi accélérer son processus d’indexation.

    A noter que ces mêmes signaux sont également intéressants en terme de popularité, bien que nous n’ayons pour l’heure aucune certitude à ce niveau…

  17. Adrien dit :

    Je te rejoins : les réseaux sociaux ne vont jamais permettre à un site de grimper dans les SERPS sur le long terme sur des requêtes concurrentielles. Par contre intégrer les réseaux sociaux à sa stratégie de référencement pour drainer du trafic et apporter des clients potentiels…

  18. insimule dit :

    Je comprends le raisonnement et est plus d’accord.
    Après, tu dis que c’est facile d’avoir 10 000 retweet pour un poste en payant 5€, mais quelle est l’influence de ces comptes twitter ? nulle … Je pense que là aussi, au même titre que les likes, cela joue.
    10 000 retweet de compte fake et 10 000 retweet de compte influent, on n’aura pas le même effet.
    Pour ma part, je pense que les réseaux sociaux rentrent en jeu pour le positionnement mais pour une durée limitée.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire