Le Beau est-il universel?

Cet article tire sa génése du classement des « meilleurs SEO Français » que vient de publier le journaldunet.com. Cela a, il va s’en dire, provoqué pas mal de billets et de discussions sur Twitter, avec globalement un certain rejet de la part du microcosme SEO alors revenons un peut sur ce concept du « meilleur SEO Français » en premier lieu parce que la question est légitime, une entreprise qui cherche un consultant SEO cherche avant tout le meilleur, l’entreprise cherche le meilleur rapport qualité / prix il donc normal de se poser la question du point de vu client, mais c’est certe moins pertinent (quoi que) de l’autre côté de la barrière.

C’est maintenant que je fais appel à vieil ami, Emmanuel Kant, je vais ici faire appel a deux citations très classiques chez lui, la première,

Est beau ce qui plaît universellement sans concept.

voila qui d’une certaine manière résume assez bien le classement du JDN, sans jamais remettre en doute les capacités, les connaissances, le charisme ou la réussite des 5 nominés, il est clair que cette liste est avant tout une liste de notoriété et même si cette notoriété est réelle et légitime elle ne peut donner lieu a un classement car le concept même de « meilleur seo français » n’existe pas. On pourrait par analogie dire « qui est le meilleur peintre de l’histoire », le résultat ne serait basé que sur la notoriété, d’ou le concept que si un objet ou un bien est universellement considéré comme beau… alors oui en effet il est beau. Il en va de même avec ce classement il ne reflète qu’une idée générale et non précise. D’ou la deuxième citation,

le jugement de goût n’est donc pas un jugement de connaissance ; par conséquent il n’est pas logique, mais esthétique ; esthétique signifie : ce dont le principe déterminant ne peut être que subjectif

une fois que ceci est dit… que dire ? Et bien que ce type de classement est totalement subjectif dans sa globalité mais il peut devenir objectif du point de vue d’une personne, chacun d’entre nous avons en tête trois SEO que l’on considère comme très bon voir les meilleurs mais dans ces champs différents, car comme en peinture comparer Picasso à Rembrandt est absurde, mais l’on peut considérer les deux sans se tromper comme des génies de la peinture.

Alors si je devais donner trois noms mon choix serait le suivant et par ordre alphabétique Romain Casolari (@romain), Rudy Som (@rudy_som) et Paul Sanches (@seoblackout). Alors pourquoi choisir ces trois là et pas d’autres et bien pour trois raisons ou vision qui sont très différente, dans le cas de Romain clairement c’est cette capacité a imposer son contenu dans les SERP il est toujours impressionnant de voir comment il arrive a dominer une SERP avec parfois plus 50% des résultats dans les 100 premières réponses, simplement bluffant. Rudy, c’est totalement différent c’est cette capacité a penser et réaliser l’automatisation du travail et cela va bien au delà d’un XRumer, c’est tout un écosystème qu’il arrive à créer pour se positionner sur des requêtes ultras compétitives, enfin Paul là encore c’est totalement différent car il a cette capacité a trouver ce que personne ne trouve et à comprendre ce que peu de personnes comprennent, ca capacité a faire monter au site va bien au delà qu’une place sur la première page de résultat sur poker (cf le JDN).

Alors on va me taxer après ce paragraphe de groupie et de copinage alors j’anticipe certains commentaires, je n’ai plus de communication avec Romain depuis plusieurs années, je fréquente depuis très peu de temps Rudy et c’est vrai je connais mieux Paul, c’est pour cela que je crois mon point vue objective. Après on me dira que l’on peut ou devrait remplacer un nom par un autre etc… tout a fait c’est une vision chacun la sienne, mais dans une certaine limite quand même on est bien d’accord.

Alors voilà ce que je pense grosso modo de ce sondage du JDN, je crois qu’il a un certain sens du point de vue du client, mais pour les professionnels de la profession il n’en a pas car chacun d’entre nous avons nos références, nos points de vues, nos « maitres » etc..

2 réponses
  1. Monica Medias dit :

    L’incompréhension de cette volonté louable de classer des SEO vient du fait qu’il y une contradiction inhérente au métier: établir « artistiquement » un beau classement est une perception personnelle qui ne se démontre pas et n’a recours à aucun concept.
    Or le métier de SEO baigne dans un univers ultra-rationnel défini par des algorithmes et de l’audit au kilo-octet. Donc s’abandonner à de la poésie non balisée semble malheureusement sacrilège pour beaucoup, et pourtant ceux sont les « poètes » et nouvellistes du référencement qui auront définitivement éclairé le métier.

  2. Simon dit :

    J’aurais fait un classement similaire auquel j’aurais rajouté Alexandre Santoni (@keegfr) pour ses qualités pédagogiques. Un bon SEO pour moi c’est aussi quelqu’un qui gère en conversion et en fidélisation et pas seulement en ranking.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire