Le netlinking est une stratégie toujours payante en SEO car sa mission est directement liée au référencement du site : il s’agit d’envoyer un signal à Google (ou tout autre moteur de recherche) pour lui indiquer que le site est intéressant et mérite d’être bien référencé. Qu’est-ce que le backlinking ? Quel impact sur ma stratégie SEO ? Comment optimiser son backlinking ? Quelles erreurs éviter ? Autant de questions auxquelles cet article répond.

Netlinking : qu’est-ce que c’est ?

Commençons par l’essentiel. Le netlinking, comme son nom l’indique, est une stratégie consistant à obtenir des liens vers votre site depuis des sites tiers (les backlinks). Il vous faut donc “convaincre” d’autres rédacteurs ou d’autres sites web à insérer sur leur site un lien vers une de vos pages.

Cette technique est très efficace en ce qu’elle semble à priori naturelle : vous n’avez aucun contrôle sur le contenu publié sur un site tiers, c’est pourquoi un lien qui mène vers votre site sera considéré d’emblée comme “naturel” par le moteur de recherche. Cela signifie que l’auteur du site a considéré que l’information que vous publiez ou le service que vous proposez, est intéressante et l’a mentionné sur son propre site.

Optimiser son netlinking est très important pour le SEO, car comme on l’a vu, le backlinking est un signal particulièrement fort pour Google concernant le référencement de votre site. Il faut rapidement évoquer deux points fondamentaux :

Comment obtenir un backlink vers mon site ?

L’inconvénient du netlinking (mais c’est aussi ce qui justifie son impact SEO et donc son intérêt), c’est que vous n’avez normalement pas la main sur des sites tiers pour faire du netlinking vers votre site.

Dans ces conditions, il vous faut créer des partenariats avec d’autres sites publiant du contenu. Dans la majorité des cas, il s’agira d’entreprises ayant une activité connexe à la vôtre, ou adressant la même cible sur un angle différent. La plupart du temps, ce type de partenariat s’organise autour d’un échange d’articles : le site tiers publiera un article sur votre site autour d’une thématique de son choix qui viendra enrichir votre contenu avec un point de vue ou une expertise différente. En échange, cet article contiendra un lien vers son site. De la même manière, vous pourrez rédiger un article à publier sur son site, avec à la clé un backlink vers votre site.

 Qu’est-ce qu’un bon backlink ?

Un bon backlink est un lien bien contextualisé, inséré dans un article suffisamment lu et qui mène à une page choisie de votre site.

Un bon backlink, c’est d’abord un bon lien : travaillez l’ancre de votre lien ainsi que le contexte sémantique (phrases qui l’encadrent) pour adresser un signal fort au moteur de recherche sur la thématique voulue.  Choisissez bien vos partenaires : vous trouverez en ligne plusieurs outils permettant de vérifier le trustflow ou la MOZauthority de votre partenaire. Plus ces chiffres sont importants, plus le site est jugé comme important et sérieux par le moteur de recherche et donc plus son pouvoir de cooptation par backlinking est important.

Un backlink qui dirige au bon endroit : privilégiez une page de contenu riche pour apporter de l’information par rapport à l’article tiers, ou éventuellement une page produit en lien direct avec la thématique de l’article (certains partenaires ne voudront pas d’une page commerciale).

Quelles erreurs éviter dans ma stratégie backlinking ?

Le netlinking demande beaucoup d’efforts et de temps (démarcher le partenaire, rédiger l’article, veillez à la bonne publication du contenu…). Il serait dommage de gâcher tout ce travail en commettant ces quelques erreurs faciles à éviter.

D’abord, éviter de bombarder plusieurs liens vers votre site depuis un même site tiers. Cette tentation naît si vous disposez de plusieurs sites web. Privilégiez un très faible nombre de liens, mais travaillez-les bien. En effet, Google analysera la surabondance de liens comme une technique de SEO un peu grossière et la sanctionnera.

Ensuite, assurez-vous que le lien publié sur le site tiers n’est pas équipé de la balise “no-follow”. Cette balise, intégrée dans le lien, est une instruction donnée à Google de ne pas aller vers le site tiers quand il le rencontre, ce qui apporte un léger avantage SEO au site porteur de la balise mais empêche le référencement du site vers lequel le lien est dirigé. Par exemple, les liens de Twitter ou Linkedin sont équipés de cette balise.

Enfin, comme on l’a déjà évoqué, évitez les backlinks depuis des sites dont le trustflow est trop faible, les liens vers la home-page et les liens peu ou mal travaillés.

Suivre ces préceptes représente un certain investissement temporel (voire financier, certains sites monnayant leur backlinks), mais l’impact du netlinking sur le SEO est très important. Une bonne stratégie SEO passe nécessairement par cette facette netlinking : prenez le temps de bien la travailler !