Faut-il encore parler des Private Blog Network ? Tout a été dis, écris sur cette stratégie de référencement, on ne compte plus les conférences et les billets qui présentent comment et pourquoi créer un PBN pour booster la visibilité d’un site sur Google et pourtant le sujet est finalement beaucoup plus ample que la simple création d’un réseau de sites nono-page construit sur les domaines expirés, alors un tour d’horizon de l’univers des PBN aujourd’hui. De la création à la finition, en passant par les différentes stratégies et typologies des PBN.

Définition : Qu’est-ce qu’un PBN ?

Comment donner une bonne et exhaustive définition d’un PBN ? La traduction simpliste serait Réseau Privé de Blog, nous avons donc les concepts de « réseau » qui sous-entend le « nombre », le mot « privé » qui délimite le champ d’action et « blog » qui sous-entend la simplicité du support. Pour simplifier, ce n’est plus ni moins qu’un ensemble de sites au format simplifié dont l’objectif est clairement SEO avec en fonction du volume des cibles clairement établies. À partir de combien de sites peut-on parler de PBN ? j’aurai tendance à dire 5 en fonction de la typologie du PBN (point sur lequel je reviendrais plus tard)

faut-il utiliser des PBN ?

Voilà une vraie question et dont la réponse ne peut-être que flou avec un « ça dépend », utiliser une stratégie de PBN n’est pas toujours la meilleure solution pour renforcer la visibilité de son site sur Google. Par contre, elle est aujourd’hui la solution qui permet de passer un cap quand les positions se figent et surtout c’est une solution flexible qui peut s’enrichir avec le temps. La mise en place d’un réseau de sites sous la forme d’un véritable écosystème est une solution redoutablement efficace sur le long terme.

Les PBN comment cela fonctionne ?

Comment fonctionne concrètement un PBN, quelque que soit la typologie de PBN employé, l’idée de mettre en place un PBN est de créer un écosystème de liens autour du money site et en général vers une page ou une catégorie bien précise pour remonter dans les SERP. La mise en place de cet écosystème va en grande parte dépendre du volume sites créer et c’est bien là toute la différence avec les autres techniques de netlinking, le fonctionnement d’un PBN est basé sur la flexibilité et la souplesse d’utilisation.

On va donc créer des sites y placer un ou plusieurs liens vers notre money site, le cas échéant et ponctuellement interconnecter nos sites du PBN (mais pas tous bien sûr) pour créer cet écosystème que Google va voir comme tel et non comme du spam. Car finalement un PBN n’est qu’en ensemble de petits sites thématisés qui envoient des liens vers un site référence d’une SERP comme le fond des milliers d’autres sites.

Il ne faut pas avoir peur la « mauvaise qualité » d’un PBN, la majeure partie du web est rempli de sites d’une ou deux pages avec des thèmes des vieillots, il ne faut pas croire que Google détecte aussi facilement un PBN que cela. Le fonctionnement d’un PBN en soit est finalement simple et naturel… une page qui traite d’un sujet qui fait un lien vers un site référence.

Les typologies de PBN

A mon sens il existe 3 typologies de PBN, le premier, qui est finalement le plus connu, est le mono-page (ou deux trois pages) c’est la version simplifié du PBN, l’idée ici est de faire de la masse, 20, 30, 50… voir plus pas de fioriture, on envoi du lien. La deuxième typologie est déjà plus orientée qualité, on va monter un site d’une dizaine de pages avec un thème plus travaillé avec un réel objectif de ranking. Dans ce cas le les différents sites créer vont devoir apparaitre dans des TOP100 ou 50 sur des expressions concurrentielles. Enfin la dernière typologie frise la création de sites concurrents, on est clairement ici dans un objectif double qui consiste a envoyer du jus SEO mais aussi de potentiels clients. On va donc créer des sites qui devront se positionner le plus haut possible dans les SERP, générer du trafic qualité a même e rentabiliser directement l’investissement.

Noms de domaines expirés

J’ai déjà, longuement, parlé de l’utilisation efficiente des noms de domaines expirés, ils prennent toute leur « saveur » dans la création d’un PBN. Dans l’idée de la création d’un PBN,il y a intrinsèquement l’idée d’aller vite et de gagner du temps, l’utilisation d’un nom de domaine expiré prend dans ce sens toute sa valeur. Principalement dans le cadre des PBN de typologie un et deux, pourquoi perdre son temps avec des domaines neufs qu’il faudra pousser et enrichir en lien.

Un bémol tout de même, l’utilisation d’un nom de domaine neuf n’est pas exclure. Cela peut avoir du sens, même s’il faut ensuite envoyer des liens vers ces sites pour leur donner du poids SEO.

PBN versus achat de liens « classiques »

Pourquoi passer par un PBN qui est relativement cher alors que l’on peut acheter des liens sur de bons supports avec des metrics de bonnes qualités. La création d’un seul site d’un PBN peut largement couter aussi cher que l’achat d’un lien qualitatif… La réponse en soi est simple, il s’agit de la linéarité du jus SEO qui est la base du PBN versus la décroissance du jus SEO sur les autres sites. En effet, si au début vous notez un véritable boost SEO après un achat d’un lien sur un beau site, l’impact de celui va en décroissance avec le temps et la profondeur de l’article qui apparait avec le temps, un nouvel article chassant le votre au fin fond de la pagination de votre support. Cette décroissance n’existe pas avec les PBN, on a dans ce cas une linéarité qui permet de stabiliser le jus SEO. Si l’impact au début d’un PBN n’est pas flagrant, à la longue vous allez commencer à ressentir ses effets et surtout des effets durables.

Autre point important en faveur du PBN, c’est la flexibilité de celui-ci, on peut modifier, enrichir les contenus, modifier les ancres ou encore donner un autre axe a certains sites du PBN pour leur donner plus de valeur. La capacité à rentabiliser un PBN est beaucoup plus importante que dans le cadre d’un site classique.

PBN combien de sites pour être efficace ?

Comme souvent en SEO tout est relatif… relatif en premier lieu en fonction de la typologie, s’il l’on parle d’une typologie Un alors il faudra compte entre 15 et 20 sites pour obtenir des résultats, un PBN de typologie Deux on sera vers une petite dizaine alors qu’un PBN de typologie Trois à partir de 5 on commence a obtenir des résultats.

Après il faut aussi prendre en compte l’historique des liens du money site, si celui-ci a beaucoup de lien on pourra travailler sur un PBN de typologie Un car le volume de lien ne sera pas suspect pour Google et inversement un money site avec peu de liens il faudra se tourner vers une typologie Trois

Enfin et bien évidemment la SERP en elle même, plus elle sera compétitive, plus il faudra envoyer un volume important de liens pour espérer remonter durablement dans les premières positions.

En fait il y a toute une stratégie a mettre en place en termes de volume, de planning et de ventilation des liens avant de se lancer dans une stratégie de PBN, ce qui marche pour un site ne marchera pas pour autre.

Les risques d’utiliser un PBN ?

Le risque zéro n’existe pas en netlinking, la création d’un lien par nature « antinaturel » pour Google, donc oui il y a toujours un risque de sanction Google si l’on crée un PBN… passé cette banalité affligeante au sujet du netlinking, je passerai aussi sur les avertissements classiques qui nous disent que Google voit tout, sait tout et qu’il est simple et facile pour lui de détecter un PBN… Non, la mise en place d’un PBN n’est pas plus risquée, que n’importe quelle stratégie de netlinking. On le sait depuis Penguin 1 ce n’est pas le support du lien qui prime, mais on ancrage. La qualité du support devient un facteur aggravant quand les ancres sont suroptimisées, mais en soi et globalement (il y a toujours des exceptions) le support n’est un facteur en soi qui déclenche la sanction.

Donc intégrer une stratégie de PBN à l’intérieur d’une stratégie globale de netlinking n’est pas un risque, j’aurai même tendance à dire le contraire cela donne de la naturalité au profil de liens, avoir des liens de faible trust et finalement très naturels, il faut de tout pour faire un monde et encore plus en SEO.

Quand utiliser un PBN ?

La mise en place d’un PBN doit s’intégrer dans une stratégie plus large et de long terme, il n’y a pas de stratégie de netliking pérenne sans stratégie préétablie. Dans ce cadre l’utilisation optimum d’un PBN reste lorsque les postions sur une SERP atteignent un certain plafond de verre, c’est le coup de boost qu’ait besoin une page ou une catégorie pour faire un saut vers l’avant.

Pour autant comme dis auparavant, un PBN de typologie un ne peut s’employer que sur un site qui possède déjà un volume conséquent de liens, ceux de typologie deux et trois peuvent s’intégrer plus rapidement dans la stratégie de netlinking. Dans le cas des PBN de typologie trois, ils peuvent apparaitre dès le début du site, c’est une stratégie de lancement qui est intéressante si par la suite une autre couche de liens est rajoutée.

Strategie et PBN

Je l’ai déjà dit à plusieurs reprise ici, mais un PBN n’est pas une solution unique au référencement, il doit s’intégrer dans une stratégie globale. En ce qui concerne la mise en oeuvre, là encore il ne faut pas lancer l’ensemble du PBN en même temps il faut savoir le lancer de manière graduelle et le faire évoluer dans le temps. Une stratégie de PBN est d’autant plus efficace qu’elle évolue dans le temps, soit en rajoutant du contenu, en rajoutant de nouveaux sites ou encore en envoyant de nouveaux liens vers certains sites du PBN.

Les règles de base pour construire un PBN

– Faire un bilan du l’état du netlinking du site
– Déterminer quelle typologie de PBN construire
– Chercher & acheter des noms de domaines expirés
– Déterminer le contenu et l’axe sémantique a créer
– Mettre en place le PBN
– Linking vers le money site
– Planifier la diffusion du PBN
– Analyser l’impact du PBN sur les ranking
– Améliorer & optimiser le PBN
– Enrichir le

PBN SEO : Tutos et astuces

– Lancer les sites du PBN en même temps : Non
– Inter-linker les sites du PBN : Oui, mais seulement quelques sites
– Faire des liens de type URL ou Image : Oui presque exclusivement
– Faire des liens vers des sites d’autorités : Oui, comme toujours
– Varier les IPs, les thèmes WP, la longueur des textes : Oui, donner un profil naturel a tous les niveaux
– Mixer les typologies : Oui dans l’idéal il faudrait mixer les typologies de PBN
– Enrichir son PBN : Oui dans la mesure du possible que ce soit en liens ou en contenus

Pour conclure

La mise en place d’un PBN est sans aucun doute une solution efficace et puissante pour améliorer la visibilité de votre site. Mais comme toute stratégie de netlinking, il faut savoir prendre les précautions nécessaires pour éviter les pièges et les erreurs pour ne pas être sanctionnées à terme par Google. Cette stratégie peut s’avérer couteuse, mais celle-ci se rentabilise sur le moyen-long terme. Les différentes typologies de PBN, permettent d’avoir une solution pertinente pour chaque site.

Vous avez besoin de créer un PBN pour améliorer votre référencement ? Prenez contact