SEO

Vous êtes une ouvrière ou un ouvrier de l’internet ? Patrons, bloggeurs, employés de sites web et plateformes du troisième millénaire, découvrez comment comprendre et définir le SEO pour optimiser votre référencement sur les moteurs de recherche contemporains. 

Qu’est-ce que le SEO ?

L’anglicisme SEO (Search Engine Optimization) désigne le système de visibilité optimale d’une page web et/ou ses dérivées dans les résultats de recherche (SERP, Search Engine Result Pages) afin d’améliorer leur positionnement sur la toile.
Encore appelé optimisation pour les moteurs de recherche ou référencement naturel, cet art du positionnement digital concerne la thématique, la titraille et le contenu des pages web par l’entremise d’une indexation robotique, du trafic naturel ou organique sur un site.

A quoi sert le SEO ?

Devenu incontournable dans le marketing digital au XXIème siècle, le SEO est une technique numérique qui permet d’améliorer considérablement le trafic internet (achats, ventes, échanges, etc.) et de mettre en avant (visites) des blogs, pages web ou toute autre modèle de plateforme afin d’améliorer leur chiffre d’affaires en tant qu’entreprise ou leur popularité en tant qu’espace numérique.

Pour les rédacteurs de contenu, le SEO permet de répondre aux exigences modales et fonctionnelles des gros (Google) ou « petits » moteurs de recherche dans l’optique de rendre une plateforme visible de manière pérenne, mais surtout de bâtir sa réputation auprès des internautes. Qu’ils soient des métamoteurs, des moteurs de recherche web, d’entreprise, libres, généralistes ou spécialisés, plus vos articles répondent fidèlement à ces exigences, plus vos chances de figurer en pole position lors des recherches internautes augmentent.

Le référencement et l’optimisation SEO

Porté à ses premières heures sur des moteurs comme Altavista ou des annuaires tels Yahoo!, le référencement qui débute dès 1994 va se centraliser et s’intensifier sur Google, puis se professionnaliser au fil des âges. En général, il existe deux modes d’optimisation du référencement sur internet qui font partie intégrante du Search Engine Marketing (SEM). Le premier mode, qui est le plus facile, est le référencement publicitaire ou automatique : Search Engine Advertising (SEA). Il améliore le positionnement de manière mécanique grâce à la propagande des moteurs de recherche et leurs outils, en échange d’honoraires des commanditaires.

Ici, les moteurs de recherche ne prennent en compte ni la thématique, ni la titraille, ni le contenu. Ce qui les intéresse, c’est gagner de l’argent en vous référençant toujours en première position en barre payante. Le second mode est le référencement naturel, plus complexe, qui fait l’objet de cette analyse. Technique de par la mise en valeur des leviers de référencement, stratégique de par l’analyse minutieuse de sa clientèle, la compréhension de l’optimisation référentielle passe par la maîtrise des contours des domaines d’application du SEO.

Critères de référencement SEO

Mené avant le lancement d’un site web ou pendant son existence, le référencement naturel s’opère dans trois grands domaines dits techniques ou d’infrastructures (nom de domaine, optimisation crawl, conformité code etc.), de contenus (on page SEO) ou de liens externes (backlinks) via le netlinking. Il existe des facteurs de pertinence du référencement qui varient de de 50 à 300 selon les expertises. Mais de manière générale, la technique SEO repose sur les leviers d’optimisation à la fois internes et externes.

Parmi les leviers internes, sont recensés : l’accessibilité et la « fraîcheur » des contenus, le codage sémantique, l’arborescence optimisée et le maillage interne des pages. Les leviers externes reposent sur le nombre de liens entrants, la qualité des liens entrants et la relation avec les réseaux sociaux.

Articuler avec succès le SEO dans un contenu web

Par expérience, les internautes en quête d’information scannent les trois à cinq premiers choix que leur proposent les moteurs de recherche. Très peu exploitent la dizaine des premiers liens qu’affiche le moteur de recherche. Rares sont ceux qui vont au-delà. D’où l’intérêt de maîtriser les techniques de référencement SEO. Deux grandes techniques de référencement font le bonheur des SEOs (search engine optimizers) et la notoriété des blogs ou sites internet. Il s’agit des techniques « white hat » et « black hat ».

Basée sur la qualité et la pertinence du contenu, la technique « white hat » consiste à optimiser une page en utilisant des mots-clés stratégiques afin de créer un contenu de qualité sur différents blogs ou annuaires (« link-building »). La « black hat » par contre consiste à contourner les critères qualité et pertinence des moteurs de recherche par des pratiques non usuelles telles : l’affichage des contenus différents aux moteurs de recherche, l’inadéquation entre le contenu de la page et sa description, les redirections trompeuses, la répétition des mots clés ou des sites web, etc.

Cette deuxième méthode, parfois dangereuse, incite à la tricherie. Elle peut déboucher sur des dérives d’optimisation de toute sorte. C’est le cas d’une technique de référencement abusive (« spamdexing ») qui consistait à embobiner les robots des moteurs pour un meilleur affichage dans les résultats. Grâce à l’amélioration de son système de sécuritaire performant, Google a dû améliorer et modifier en permanence ses algorithmes de classement afin de dissuader les adeptes du « black hat ».