Un texte hors contexte n'est qu'un prétexte 1

Un texte hors contexte n’est qu’un prétexte

Après la lecture de plusieurs articles sur le penguin 2.0 ces derniers jours et plus spécifiquement celui de Raphseo (Peur du penguin ? Détachez-vous des idées reçues et faites des liens !!!) aujourd'hui, je me suis dis que moi aussi je devais mettre une petite couche sur l'animal. L'article de Raph est interessant, et aborde le sujet de la diversification des ancres comme un point de plus en plus important, ce qui l'était moins avant, dans le sens ou depuis toujours on sait qu'il faut diversifier ses ancres, mais il y avait une certaine marge de manoeuvre sur le sujet, on pouvait tout de même être un peu bourin sur son ancre principal sans trop de risque, mais depuis les penguins 1, 2, 3 et 4 aujourd'hui c'est clairement dangereux.

Tout cela est une évidence qu'il faut bien évidement rappeler, oui mais... ce dernier penguin a mon sens rajouté une couche qui n'était pas aussi présente ou prépondérante, c'est la contextualisation du lien, il y a un diction qui dit "Un texte hors contexte n'est qu'un prétexte" nous pouvons sans problème le reporter sur les liens. Il n'est plus suffisant de varier ses liens, il faut qu'il soit dans un bon contexte sémantique et j'aurai même tendance a dire que si les liens sont dans un bon contexte il est moins important de diversifier les ancres.

Les exemples les plus frappant sont dans les commentaires de blog, on {peut|doit} varier les ancres, mais si l'ancre est totalement hors contexte, je n'ai aucun doute là dessus Google pourra vous sanctionner via penguin sur cette ancre, donc au delà même de varier, la position sur laquelle on veut se positionner, il faut la protéger la faire monter dans un contexte, il faut donner l'impression de viser autre chose sur le spam de commentaire. Pour schématiser si l'on veut monter sur "location de voiture" on va faire du blog comment avec du "voiture", du "location" sur des thématiques hors contexte et du "location de voiture" et "location de voiture blabla" sur du commentaire dans un bon contexte. Cela veut dire que la variation de ancres doit être de plus en plus qualitative sur la bonne ancre.

Ici je parle bien d'ancres de liens et de variation qualitative, même un lien sur un top support s'il est hors contexte est potentiellement "dangereux", j'ai vu plusieurs sites subir les foudres de penguin alors que la variation des ancres étaient bonne, là n'était pas le problème, les supports des ancres étaient bon aussi, (pas de liens sur des sites spammy), mais oui une très grande partie des liens étaient hors contexte. J'irai même encore plus loin j'ai vu des sites monter avec une variation d'ancre "catastrophique" mais dans un très contexte. De ce je vois de ce dernier penguin c'est que le contexte des liens est encore bien plus important qu'avant et c'est sans aucun doute le meilleur moyen qu'a trouver Google pour "lutter" contre le spam, en dévalorisant ou sanctionnant les liens hors contexte et en valorisant encore plus les liens qui sont dans un bon contexte sémantique. La variation des ancres c'est bien, mais plus suffisant aujourd'hui, la contextualisation a à mon sens prit le pas sur la variation des ancres.

7 réponses
  1. RaphSEO dit :

    Hello Clément entièrement d’accord avec toi. Si tu ne veux courir aucun risque (ou presque) demandes toi simplement quand tu poses un lien est-ce qu’il va apporter qqch de plus au lecteur de la dite page.
    Je pourrais en rédiger un roman sur ce que j’entends, je vois … mais j’ai pas envie.
    Clairement je n’ai traité qu’un seul indicateur de penguin dans mon billet mais c’était volontaire. personnellement je conçois les filtres google comme de simple curseur que Google bouge dans le temps. Ex si 80% d’ancre similaire n’était pas un problème avant, aujourd’hui Google a poussé le curseur un peu plus. A nous d’anticiper pour toujours rester en dessous.
    En tout cas je suis pleinement d’accord avec ton billet et je vais d’ailleurs faire une petite offre sur CodeSeo dans ce sens 😉

  2. Yann dit :

    Bonjour Clément,

    As-tu des données précises pour vérifier cela ? S’agit-il de sites perso, de boutiques en ligne, sur des NDD anciens ou nouveaux ? Sylvain (Axe-Net) parle aussi des liens dans son billet de dimanche http://blog.axe-net.fr/liens-sortants-arretez-etre-egoiste/, et sur le fait que tous les sites n’encaissent pas les liens (ancres optimisées ou pas) de la même façon.

    Aujourd’hui j’aurais tendance à mettre des ancres archi-génériques sur un nouveau NDD, même si je suis 100% dans le contexte de l’article. Mais je suis d’accord avec toi, je pense qu’il va falloir faire de plus en plus de liens en rapport avec le sujet si on veut avoir l’espoir de passer un peu de jus 🙂

    Lire aussi sur contexte/co-texte : http://www.inside-creations.com/929/le-contexte-semantique-et-thematique-dun-article-explications/

  3. FCDIF dit :

    Une méthode qui me parait simple à appliquer, retour en arrière et souvenez vous de vos premiers site à référencer, l’époque de notre jeunesse ou l’on spammait à tout va. Ça vous revient ? bien voila tout ce que l’on faisait à cette époque et à proscrire ou du moins à noyer dans de la masse. Et chercher à cibler de plus en plus les thématiques qui concerne l’activité de nos clients, diluer les ancres, et varier les supports (commentaires, billets de blogs, annuaires…).

  4. LIJE Creative dit :

    C’est un bon proverbe que je connaissais pas mais qui s’adapte parfaitement à la situation.
    Si je devais faire une comparaison, je dirais que le référencement est comme la mode. C’est cyclique.
    On développement de nouvelles techniques. La mode des spots change avec le temps (parfois on ne parle que des sites de CP, parfois que des annuaires) mais au final, on revient toujours aux bases. Avec les habits, c’est souvent les vieilles modes qui reviennent car elles fonctionnent toujours bien.
    Faire du diversifié et du contextuel, c’est quelque chose de sensé qui devrait toujours faire partie du netlinking dit naturel.

  5. Christian, annuaire Human Directory dit :

    100% d’accord, je pense aussi que des textes trop courts juste pour placer son lien ne ressemblent en rien à un lien « valable »…
    On vient même d’oser ouvrir un annuaire où 3000 caractères sont nécessaires pour poser son premier lien, car un lien, ça se mérite ; ensuite, je pense qu’un propriétaire de sites va le défendre avec passion et qu’il n’a pas de raison de s’arrêter au bout de deux lignes quand il parle de son site… donc, faire naturel ou être naturel, c’est le même combat : du contexte et du mérite et cela passera tout seul…

  6. Arnaud dit :

    Hello,

    je suis daccord avec toi sur la théorie et la méthode mais après dans les faits faut quand même nuancer les choses.
    Ca fait partie des guidelines de google, mais ce n’est pas vraiment appliquer pour le moment, un peu comme l’outils de désaveu de lien ou l’achat de lien où on n’attend toujours les sanctions…

    je dis ça parce que j’ai fais un site labo, certe c’est un site sans risque et une sanction dans quelques mois ne me gènera pas, mais il faut prendre en compte son type de site.

    A voir dans quelques semaines si ils appliquent ça vraiment.

    Bon article

    Arnaud

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire